L’animateur, Noureddine, a mis en place un atelier « Photos Langage ».

A l’occasion de cet atelier, des photos sont posées sur la table et chaque résident en choisi une et peut s’exprimer sur son choix.

Voici les échanges qui ont eu lieu :

M. R. : une photo de la place de la Comédie : « J’ai choisi cette photo car ça m’évoque mes souvenirs du passé, les gens se promenaient, faisaient leurs courses… « .

MME R. (Photo d’une femme en position accroupie, qui reflète la tristesse). « Moi je trouve triste, comme moi ». Sans rien ajouter.

MME C., répondant à MME R : « Moi aussi je suis triste, mais je garde ça pour moi. En principe, les gens s’en foutent de la tristesse des autres, c’est le monde cruel d’aujourd’hui ».

MME B. continuant sur ce même échange : « Non, on n’est pas tous pareil, il y a des gens bienveillants et des gens méchants. En France, nous avons vécus la guerre, la famine et aujourd’hui, on ressent la souffrance des autres pays. »

MME D. : « Moi, j’ai eu toujours un mode de vie simple. J’étais juste, en tant qu’institutrice et organisatrice des colonies de vacances pour des enfants, j’avais des enfants Allemands et des enfants Français. Je leur ai toujours appris à se respecter et à vivre ensemble, même si chacun avait sa propre souffrance.  »

MME F. : « Je trouve que les gens de la campagne s’en sortaient mieux à la guerre, plutôt que les gens de la ville. A la campagne, il y avait de quoi manger.  »