Chaque résidant a son histoire de vie, ses repères, ses propres habitudes de vie, ses intérêts et ses envies.

 

Quand le destin nous chamboule pour intégrer une vie en collectivité, ce n’est pas évidant de garder son individualité dans une collectivité.

 

La maison de retraite protestante a bien conscience de ce défi. C’est pourquoi l’ensemble du personnel œuvre pour favoriser le bien-être des résidants et préserver l’identité de chacun dans sa globalité.

 

Avant cette crise sanitaire, le rythme des résidants est bien souvent dans le centre des priorités du personnel, lequel a été soulagé de l’acceptation des résidents de la situation que ce soit par « habitude », solidarité ou résilience.

 

Ainsi, tous les matins, un petit déjeuner est servi par les agents de service, suivi d’un moment de détente à la douche ou à la toilette selon les jours dans le but par la suite d’aller retrouver sa vie sociale.

Un déjeuner, une sieste, des animations aux choix sont proposés par les animateurs et les auxiliaires de vie sociale, un goûter, un temps libre, repas du soir et une tisane avant de finir sa journée. Avec le confinement, ces activités organisées au lieu de vie ont été aménagées en individuel en chambre.

 

Chaque résidant est bien différent l’un de l’autre, même si des affinités existent. Avant le confinement, pour participer à des animations de leur choix (selon le programme prévu et l’intérêt de chacun), les résidants se retrouvent dans les salles d’activités (lieu de vie, salle d’animation, petit salon, ou grand salon…). A ce jour, nous tentons les maintenir au cas par cas en chambre.

 

Dans ce contexte de Covid-19, la plupart des résidants a fait preuve d’adaptation et de courage pour réussir à vivre avec la situation de façon positive mais pour d’autres cela reste difficile.

Leurs habitudes de vie ont changé en termes d’accompagnement. Aujourd’hui nous davantage l’accompagnement individuel plutôt que le collectif.

 

Les résidants se sont adaptés pour respecter les gestes barrières, la vie continue, chacun dans sa chambre ou dans les couloirs en nombre restreint avec obligation de porter le masque !

 

Des activités continuent en accompagnement individuel, par l’aumônier, les animateurs, les services civiques, les auxiliaires de vie sociale, les agents de service, les aides-soignants, les infirmiers, les kinésithérapeutes, la psychologue, les agents administratifs et même les cuisiniers.

 

Des sorties autour de la maison sont toujours proposées aux résidants, des reportages visionnés à la télévision ou sur les tablettes de la MRP, un temps de discussion, des recueils des ressentis, des appels téléphoniques / visio entre résidants, peinture et coloriage, des jeux de mémoire, des séances de gymnastique… Nous mettons tout en place pour maintenir toutes les activités réalisables en individuel. Et comme l’activité physique est primordiale, kinésithérapeutes, professionnels et stagiaires veillent à accompagner les résidents à la promenade ou à se mouvoir dans leur chambre.

 

En conclusion, il est important de maintenir les liens relationnels et sociaux entre toutes les personnes « résidants, familles et salarié… » malgré la situation. L’approche technologique a été bénéfique en cette période, grâce à des Rdv audio-visuel (Skype, Zoom), téléphones, tablettes « plateforme jeux adaptés ».

 

Chères familles, l’ensemble des résidants et professionnels vous remercient de votre disponibilité auprès des résidants pour donner des nouvelles de la vie à l’extérieur à votre parent et maintenir ce lien, nous espérons que cette brève illustration vous permettra en retour d’avoir une idée plus globale de notre quotidien en complément des informations diffusées via le site internet et linkedin !

Chers résidants, soyez forts et patients, nous espérons retrouver sans trop tarder la dynamique de la maison.

Chers professionnels,  nous avons la chance d’être soutenu par des résidants et familles, tenons bon !